Gagner de l’argent en assistance virtuelle

By 5. November 2015Gagner de l'argent

Gagner de l'argent en assistance virtuelle

Difficulté:

Difficulté

Engagement en termes de temps:

Engagement en termes de temps:

Potentiel de gain:

Potentiel de gain

Potentiel gain a l’heure

0
EUR.

Résultat sur GDL24:

 Un solide moyen de gagner de l’argent sur Gagnerdelargent24.com.

Les assistants virtuels aident les petites entreprises qui ne peuvent pas se permettre d’engager une secrétaire à temps plein ou qui ont, de temps à autre, besoin de déléguer certaines tâches administratives. En tant qu’assistant virtuel, vous avez des horaires de travail flexibles, pas de déplacement et vous pouvez gagner jusqu’à 250€ de l’heure. Ça vous intéresse-t-il? Si oui lisez ce qui va suivre!

Avec un peu d’expérience dans des tâches administratives, l’assistance à distance être pour vous, le meilleur moyen de devenir entrepreneur.

Pour commencer, méfiez-vous des organisations qui vous demandent des frais pour apparaître dans leurs listes. Ces organisations qui se font payer sont souvent qui vous empêchent d’accéder à la demande. Si une structure veut vraiment vous aider, elle ne vous demandera pas de payer.

Qu’est-ce que ce travail inclut?

Un assistant virtuel est quelqu’un qui travaille en comme secrétaire depuis son ordinateur à la maison. Tout le monde ne peut pas faire ce job – Vous devez avoir un peu d’expérience dans le domaine avant de vous lancer comme secrétaire virtuel(le).

Le travail peut inclure une grande variété de tâches, comme prendre des appels, envoyer des mails, planifier des rendez-vous, etc. Plus vos compétences seront spécialisées, plus vous serez à même de faire payer le client pour votre travail. Si, par exemple, vous avez 5 ans d’expérience en marketing et que vous avez des connaissances approfondies de Microsoft Publisher, vous pourrez vous vendre comme spécialiste du domaine.

Gagner de l'argent en assistance virtuelleLes entreprises engagent des assistants virtuels s’ils n’ont pas besoin d’un employé à temps plein. Ainsi, ils économisent aussi bien de l’argent que de l’espace bureau. Un assistant virtuel n’est pas un assistant à temps partiel, mais plus un entrepreneur professionnel, gérant ses propres impôts, ses dépenses et son équipement. En tant qu’assistant virtuel, vous devez promouvoir vos services et trouver vos clients vous-même.

Pour réussir comme assistant virtuel, vous devez avoir de certaines compétences en informatique. Mais, ça ne suffit pas. Vous devez être capable de vous dépanner si votre ordinateur plante en plein milieu de la journée. A la différence du travail dans un bureau, vous n’aurez pas à la maison un département informatique prêt à vous aider.

En savoir plus

Avant de commencer le job d’assistant virtuel, vous devrez acquérir certains équipements nécessaires pour votre bureau à la maison. Premièrement, vous aurez besoin d’une connexion internet fiable qui ne va pas ralentir quand plusieurs programmes tournent simultanément. Ensuite, vous aurez besoin d’un téléphone professionnel, d’un ordinateur avec tous les programmes nécessaires et d’un casque afin de pouvoir rester en contact avec vos clients. La plupart de ces outils seront déductibles de vos impôts.

Le besoin en assistant virtuel est en croissance, puisque de plus en plus d’entreprises cherchent des « employés temporaires » (consulting). En fonction du contrat et de la charge de travail, vous pourrez choisir entre la facturation à l’heure ou à la journée. Un salaire horaire moyen est compris entre 20 et 40€.

Comment devenir un assistant virtuel

Première étape:

Avant de vous lancer comme assistant virtuel, faites une liste de vos compétences.

Essayez de faire une liste reprenant chacun de ces catégories:

  1. Compétences et logiciels dans lesquels vous avez de l’expérience et dans lesquels vous êtes bons. Ça peut être Microsoft Word, Excel, planification de rendez-vous, etc.
  2. Compétences et logiciels dans lesquels vous n’avez aucune expérience ou dans lesquels vous n’êtes pas bons.
  3. Compétences et logiciels que vous souhaitez apprendre.
  4. Programmes que vous aimez utiliser et ceux que vous n’aimez pas utiliser.

Une fois que vous avez créé des listes pour ces domaines, vous serez en mesure de choisir ce dans quoi vous souhaitez vous spécialiser.

De quoi avez-vous besoin?

Vous devez connaître divers logiciels de traitement de texte, d’emails, de prise de contacts et de planification.

La marque de fabrique d’un bon assistant virtuel c’est d’être toujours joignable. Les appels doivent être décrochées durant les trois premières sonneries, et vous devez répondre aux emails et courriers dans la même journée.
Ne soyez pas surpris! Souvent, beaucoup de clients vous appellent simplement pour vérifier votre efficacité.

Avez-vous besoin d’une certaine formation?

Clairement, ce qui importe quand on veut devenir assistant virtuel, c’est l’expérience. La plupart de vos interlocuteurs vous diront qu’il faut avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine, en ayant de préférence, occupé des postes à responsabilités. De plus, vous devrez maîtriser tous les logiciels Microsoft, mais parfois les logiciels Apple aussi. Vous pouvez prendre des cours si vous pensez que vos connaissances doivent être remises à jour.


Deuxième étape: Être à l’écoute du marché

Comme dans tous les autres cas, quand vous souhaitez démarrer un nouveau business, vous devez vérifier ce qui est déjà sur le marché.

  • L’assistance virtuelle est-elle demandée?
  • Y a-t-il déjà trop d’assistants virtuels par rapport à la demande?
  • Combien font payer les autres pour leurs services?

Vous devez vraiment considérer ce job sous tous ses angles et prendre le plus de renseignements possibles.


Troisième étape : Faire le grand saut!

Trouvez un nom et enregistrez-vous

Il est important, en tant qu’entrepreneur, d’avoir une entreprise qui a un nom remarquable. Le nom est la première chose que les clients entendent et il doit être facile à mémoriser et renvoyer une impression positive.

Le choix du nom, ne dépend que de vous. Mais rappelez-vous bien quand vous choisissez un nom qu’il faut vérifier que personne d’autre n’a le même.
Après cette étape, vous devez vous établir en tant qu’entrepreneur et enregistrer votre entreprise.

Assurance et impôts

L’assurance de votre bailleur ne couvre peut-être pas le travail de chez soi. Vous devez vérifier cet aspect avec votre compagnie d’assurance, puisqu’il est fort probable que vous soyez emmené à mettre à jour votre assurance.

Comme entrepreneur, vous seul serez responsable de de la gestion de vos impôts. Par conséquent, assurez-vous de garder une trace de votre rappel d’impôts annuels et de vérifier régulièrement que la charge de travail attendue correspond à celle qui est déclarée. Si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez gérer ça seul ou faire appel à un professionnel des impôts.

Financement et dépenses de départ

Avant de vous lancer les yeux fermés dans la vie d’entrepreneur, vous devez vous assurer de la faisabilité économique de votre projet. Quand vous n’avez pas une base de clientèle solide, vos finances seront probablement très serrées. Pouvez-vous vous permettre d’être dans le rouge pendant quelques mois ? Vous devez considérer les pires scénarios et anticiper leur gestion.

Commencez par envisager des besoins. Ça peut être une pièce supplémentaire (ou au moins un bureau libre) avec un téléphone, une connexion internet fiable et un ordinateur muni des logiciels nécessaires. Essayez de calculer combien vous devez gagner pour amortir ces dépenses et faire du profit sur le long terme.


Quatrième étape: trouver du travail

S’inscrire dans une agence

Pour aller à la rencontre des clients, pensez premièrement à s’inscrire dans une agence fiable. Beaucoup d’agences sont là juste pour prendre votre argent contre la mise en relation avec des clients. Aucune agence sérieuse ne vous demandera de payer pour travailler pour elle. Évitez de payer des frais administratifs ou tout autres frais, car vous risquez de vous faire arnaquer.

De la même manière, vous devez éviter les sites qui prétendent vous enrichir rapidement, comme ceux qui promettent de « gagner jusqu’à 1 500€ par jour » et autres. Si ces offres marchaient vraiment, ça se saurait ! Le mieux pour vous, c’est de vous inscrire dans des agences comme VOT, qui ne vous demande aucun paiement, mais qui vous aide à faciliter le contact avec des entreprises dans le monde.

Pensez aussi à rejoindre la Society of Virtual Assistants (SVA), qui est un site gratuit qui vous aide dans tous les aspects de votre job d’assistant virtuel. Dans SVA, il y a deux types de membres : les membres standards et les membres reconnus.

  • L’adhésion standard est pour ceux qui sont intéressés par un job d’assistant virtuel. En tant qu’adhérant standard, vous avez accès à divers forums où vous pouvez trouver des réponses à vos questions et en savoir plus sur le job.
  • Afin de devenir un membre reconnu, vous devez travailler activement en tant qu’assistant virtuel. Votre page d’accueil et vos mails seront vérifiés par SVA, et si vous êtes reconnu, vous serez enregistré dans la base de donnée du site et vous pourrez utiliser le logo du site. Ce qui vous apportera normalement, du travail payé.

Cela peut être frustrant que les bases de données de job soient inaccessibles jusqu’à l’approbation en tant que membre, mais le système est ainsi fait pour encourager les nouveaux assistants virtuels à bien faire les choses dans le but de contribuer à améliorer l’industrie.

L’inscription dans une agence est la première étape pour décrocher des clients, même si une agence ne vous garantit pas de travailler. La concurrence est rude et il y aura toujours des gens plus expérimentés et plus talentueux que vous sur le marché. Donc,ne pensez pas que les contrats vont commencer par pleuvoir dès le premier jour. Au début, vous devrez probablement utiliser les pages jaunes, ou vous appuyer sur les amis et la familles pour faire circuler votre message.

Promouvoir

Faire passer le message c’est précisément la partie la plus difficile. Véhiculer le message jusqu’aux entreprises qui ont besoin de vous n’est pas simple, mais une fois que vous avez vos premiers clients, les recommandations feront leur effet.

Pour avoir vos premiers clients, vous devez savoir quelles entreprises viser avec vos services. Vous ne pouvez pas juste écrire que vous vous adressez aux PME – c’est loin d’être spécifique ! En général, le taux de réponse des entreprises est seulement de 1-2%. Pensez-vous attirer des clients avec un message vague?

La meilleure façon de le faire, c’est d’écrire une liste de vos compétences et de préciser vos points forts. Pensez justement aux entreprises qui ont besoin de votre expertise. Demandez-vous pourquoi elles ont besoin de vos services, ce que vous pouvez faire pour améliorer leur productivité, comment vos compétences sont un atout pour l’entreprise et ce qui vous démarque de la concurrence.

Pour trouver le meilleur canal de publicité pour vous, vous devez considérer ce qui suit:

  • Quelles sont les lectures de ces entreprises?
  • Où sont leurs réseaux?
  • Sur quel réseau vous pourrez le plus facilement les contacter?

D’autres façons de promouvoir vos services

Si vous le pouvez, faites une page d’accueil pour vous présenter, vous et votre business. Ce n’est pas si difficile que ça paraît. Vous pouvez utiliser de simples logiciels de blog (comme Blogger ou WordPress), qui sont très « user-friendly ».

Un blog est un bon outil pour créer une sorte de CV numérique, où vous pouvez vous vendre vous-même et votre expérience. Pensez aussi à publier quelques commentaires et descriptions sur d’anciennes missions.

Si le blog est trop lourd pour vous, optez pour la création d’un profil LinkedIn, où vous avez aussi la possibilité d’échanger avec vos collègues et d’autres contacts.

Si vous êtes très ambitieux, allez sur les réseaux sociaux, comme Facebook et Twitter. Facebook est un média de promotion idéal.

De nos jours, la plupart des entreprises possèdent des profils Facebook et Twitter, il suffit de chercher un peu pour découvrir. Certaines entreprises publient même des offres d’emploi sur les réseaux sociaux, ce que vous ne voudriez évidemment pas manquer.

Et bien sûr, il y a la bonne vieille communication face à face. Vous ne savez jamais sur qui vous allez tomber donc assurez-vous d’avoir des cartes de visites prêtes à être distribuées quand vous en avez besoin.

Cinquième étape: Créer une base de données!

Cela ne sera peut-être pas important au début, avec seulement quelques clients, mais si tout d’un coup vous devez garder la trace d’une grande quantité de données, une bonne base de donnée et un espace de stockage deviennent essentiels.


Sixième étape: ajouter des compétences, augmenter vos revenus.

Ça va de soi que plus vous pouvez offrir de services, plus vous pourrez gagner d’argent. Par conséquent, n’hésitez pas à relever de nouveaux challenges, étant donné que cela ne peut qu’augmenter vos gains.

Combien pouvez-vous gagner?

Cela dépend évidemment du services que vous offrez, et de la tarification – à l’heure ou à la journée. Les agences peuvent faire payer jusqu’à 200€ la journée par client, mais vous, vous pouvez vous contenter de 20€ par heure.

Liens utiles:

Qui se cache derrière tout ça?

Je suis Jeoffroi et j'ai testé pratiquement toutes les méthodes pour gagner de l'argent en ligne

kalle-jensen

Jeoffroi Labbé
Créateur du site

Meilleure méthode de revenus: